Retour à l'accueil du site Forum Offres d'emploi dans le domaine de l'animation Liens
 _
 Menu principal
 Liens commerciaux
 Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi

Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
 Recherche
 Sujets d'articles
 Contacts
Webmestres

Lapin
Envoyer un MP

crevette76
Envoyer un MP
Modérateurs
Envoyer un MP


Index du forum


Accueil » Tous les messages (ludou)

BasBas



Re : Accompagnement ados

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
j'adore ce jeu du "à l'animateur à qui on aura livré les plus gros malheurs"... vraiment très rigolo...


Date de publication : 01/03 20:55
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : Entre enfants et rôle de l'animateur

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
oui, on va balayer tout de suite l'idée assez simpliste qu'il puisse y avoir une bonne (ou des bonnes) éducation(s) et une mauvaise... D'autant que je suis loin d'avoir tranché la question de l'inné et de l'acquis dans un comportement individuel.


L'accumulation des savoirs humains ne signifie pas accumulation de savoirs ancestraux chez un individus. Il me semble évident que personne ne peut avoir accès (même brièvement) à l'ensemble de la connaissance accumulée, c'est forcément un premier frein qui pourrait expliquer cette absence (ou cette inconsistance) de la sagesse dans une société comme la nôtre. Après, on assiste peut-être (peut-être !) à une certaine déliquescence des rapports au sacré (au sacré en soi, pas forcément la forme extériorisée qu'est la religion, vu que ça a l'air de t'embêter ce point là), donc à l'autre, donc à l'éducation, à cette part de sacré en chacun.


Date de publication : 01/03 20:34
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : quel diplome pour encadrer de l'eveil sportif ?

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
et sinon, quel intérêt de faire de l'éveil sportif avec des enfants de 3 ans en animation ?

Et quel intérêt avec des 10-12 ans ?
Et avec des 14-17 ans ?

Date de publication : 01/03 17:29
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : Accompagnement ados

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
enfermer les jeunes dans l'idée que leurs seuls projets pourraient être ceux que tu décris, albatros, c'est prouver deux choses :

- ton immense bêtise
- ton incapacité à entrer en relation avec eux et te rendre compte que leur vie ne se résume évidemment pas à ça...


La preuve, c'est que ta seule référence à ce sujet, c'est d'espionner leur compte facebook.


Sinon, les fonctions, les projets, tout ce charabia... ça sert juste à se dire qu'on fait quelque chose de bien (ou de pas trop mal), mais en vrai, c'est bien plus néfaste : c'est se poser la question égocentrée de qu'est-ce que moi je peux faire pour les enfants, les jeunes... En gros, c'est un peu se trouver une raison d'exister. Les enfants n'ont pas besoin des animateurs, mais c'est bien les animateurs qui ont besoin des enfants (entre autre pour gagner du fric, mais pas que...).

Date de publication : 01/03 17:21
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : Entre enfants et rôle de l'animateur

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
Citation :
Quel est le sens de cette éducation par exemple dans notre
société française, de ce qu'elle a apporté de sagesse au cours
des millénaires, de ce que nous serions des milliers de fois
plus sages que le paysan du néolithique, du moyen-âge ?


ce serait considérer l'éducation comme un phénomène qui se devrait d'être exponentiel, ou au moins rentable... Un peu comme ces conneries de dogmes économiques : s'il n'y a pas de croissance, on meurt tous. S'il n'y a pas d'éducation (avec des résultats probants), on décline. Hé bien oui, peut-être qu'on peut décliner. Peut-être que s'éduquer les uns-les-autres, ce n'est pas une ligne droite sans embûche et sans retours en arrière.
Et puis, ton côté extrême (habituel) te fait à nouveau tenir des propos tranchés (où est la sagesse ?) là où il n'y a probablement que des tendances, des spectres larges, une diversité infinie de relations complexes entre régression, progression, transgression. Mais une provocation a le mérite de poser une question.


Date de publication : 01/03 15:27
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : Présentation des membres

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
salut Laurie et bienvenue !

Citation :

laurie59 a écrit :

J'ai déjà effectué des colonies et des séjour classe en 2010 et 2011 (et oui cela date).


waï le coup de vieux !!!

Date de publication : 20/02 20:12
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : Entre enfants et rôle de l'animateur

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
salut,

Citation :

EvaLutine a écrit :

Et puis, je veux pas dire, mais les adultes en centre de loisirs ont beau avoir des projets etc. ...ils peuvent bien se bercer d'illusions, ce sont les enfants qui ont le pouvoir.


tu as des exemples ?

Date de publication : 18/02 10:50
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : Sejours adaptés auto-gérés

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
salut,

dans quel cadre fais-tu ces recherches ? C'est pour un travail précis ?
Peux-tu définir les séjours adaptés auto-gérés (par qui ? Les anims ? Les vacanciers ?) ?

Date de publication : 16/02 01:22
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : Entre enfants et rôle de l'animateur

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
Citation :

Shaaa a écrit :

La socialisation méthodique d'une éducation morale durkheimienne - voire pratiotique - était passée par là.


et pour les simples mortels, ça donne quoi ?


Citation :
Autrement dit, à quels moments les enfants disposent-ils d'une sociabilité choisie ? Que ce soit entre enfants ou avec des adultes, on s'en fout tant qu'ils peuvent choisir avec qui ils veulent passer du temps. Simplement, aujourd'hui dans leur "temps libéré", les jeunes revendiquent des temps pour "l'entre-soi" quand ils ne sont plus "captifs" (à la différence des enfants) et dans les nombreuses institutions qui accueillent des plus jeunes, j'ai plutôt remarqué une tendance à aller vers ses pairs plutôt que ses pères quand ils en avaient le choix.


C'est une tendance ou bien une observation significative ?

Les temps entre pairs, ils en demandent forcément s'ils n'en ont plus. Ils se les prennent eux-même aussi quand on leur sert un simulacre d'entre-soi (un temps déterminé, avec des règles d'adulte pour le régir), ils ne sont pas dupes. Mais lorsqu'ils ont vraiment cette possibilité, ne cherchent-ils pas à sortir de leurs relations avec leur groupe d'âge strict ?
Pour reprendre un exemple d'un contexte tout autre, au Mali et dans les pays voisins, les groupes d'âge ("waaldés") sont un entre-soi puissant qui existent dès le jeune âge. Ils servent aussi à converser avec d'autres (notamment des individus plus vieux), même si la plus grande partie du temps est utilisée pour organiser la vie du groupe, gérer les conflits, les hiérarchies et les relations avec les autres waaldés du même âge (avec des relations garçons-filles évidemment très éloignées de ce que l'on peut connaître en France). Mais ces waaldés trouvent-elles leur origine dans une culture enfantine ou une culture d'adulte, ça je ne sais pas... L'information doit être perdue dans la nuit des temps comme on dit.


Pour la liberté, c'est encore une question de contrainte. La liberté de choisir ses contraintes* n'est pas la liberté de s'abolir des contraintes. L'une est peut-être possible dans le cadre de l'animation avec des enfants, mais il faut peut-être faire un trait sur l'autre... (au moins pour le lieu, le temps et les personnes). Comme à l'école en fait...

* choisir les contraintes qu'on accepte d'assumer, en fonction des avantages qu'on en tirera


Un dernier petit exemple : Yassine, 6 ans, qui vient voir son animateur parce que Matthias lui a balancé son chausson en pleine tronche. Ça chouine un peu, mais surtout, ça balance : Yassine explique que Matthias était en train de faire une connerie (envoyer ses chaussons à fond contre la vitre). L'animateur regarde Yassine et lui demande : "est-ce que tu as de la colère contre Matthias ?"
La réponse est surprenante : "non, ça va".
Pourquoi est-il venu balancer son camarade, alors qu'il n'a ni vraiment mal, ni rancune (c'était son copain, et il l'est toujours) ? Du point de vue de l'observateur, on pencherait plutôt pour une sorte de conditionnement à régler ses conflits via un adulte, et surtout à la délation. Comme une sorte de réflexe appris et bien intégré. L'enfant est dépossédé de son pouvoir de gérer sa propre vie, dès le plus jeune âge (et peut-être surtout au plus jeune âge ! Le reste de l'éducation ne fera que renforcer et confirmer cette dépossession).
L'enfant est rendu dépendant à l'adulte, alors oui, rétablir un espace-temps d'entre-enfants est primordial (je crois que personne ne le nie ici). Mais ça ne fera pas tout. Ça ne changera pas l'attente qu'a l'adulte, à savoir que l'enfant fasse les "bons choix", ceux qui lui permettront de se développer harmonieusement (selon ses critères d'adulte bien entendu). Ça ne changera pas non plus le fait que dans cet entre-enfants subsistera une part probable de violence et de relations de domination, comme dans le monde adulte (même si je rejoins Solleana pour dire que les institutions et surtout les pensées scolaires et sportives notamment renforcent cette violence).


Une approche vivante de ces questions ne serait-elle pas en fait de ne pas apporter de réponse, et de laisser vivre ce qui peut (doit) se vivre ?
Est-ce que penser la socialisation des enfants dans un groupe, ce n'est pas déjà essayer de gérer un peu ce groupe ? (en tout cas, ça peut tout à fait être récupéré comme ça)
Est-ce que le rôle de l'animateur ne pourrait pas juste d'être là (venir en animation avec ce qu'il est disait Moilapa jusque récemment) et de vivre, sans s'empêcher de jouer avec ni s'obliger à jouer, simplement proposer, rebondir, autoriser, permettre (donner les moyens de...) ?

Date de publication : 16/02 01:17
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER


Re : Entre enfants et rôle de l'animateur

Depuis le :
17/07/2006 23:14
De pas très loin de chez Triblibli
Messages:: cliquez ici
Déconnecté
Citation :

moilapa a écrit :

Ludou :
Une fois de plus, un extrême amenant un autre extrême
De quel "extrème" tu parles ??? Le fait d'espérer ces temps où les enfants se retrouvent entre eux ? Dans leur vie complètement timbrée ?


non, bien sûr. Je parle des propos extrêmes que tu tenais un moment sur le fait que l'adulte devrait se retirer totalement du temps de loisir de l'enfant, que l'adulte ne pouvait pas jouer avec des enfants, participer à leurs jeux. Ce à quoi fait un peu allusion solleana il me semble.

Ce que je regretterais, c'est bien que quelqu'un tire des conclusions du type "tout est mauvais dans la relation enfant-adulte", alors que la réalité serait plus proche de "il y a beaucoup de conneries dans les relations adultes-enfants telles qu'on peut les voir majoritairement sur les temps de loisirs organisés (professionnels)". Pour éviter que tu t'angoisses outre mesure, je sais bien que tu n'es pas stupide au point de penser la première idée, mais dans mes souvenirs, ton discours s'en approchait drôlement (peut-être par raccourci et volonté de provoquer une réaction en face ?).


Souhaiter et permettre de réels temps sans l'adulte n'est pas un extrême pour moi. Encore faut-il que "sans l'adulte" signifie sans l'adulte présent, mais aussi sans les règles imposées par l'adulte, sans l'organisation préparée par l'adulte pour l'enfant (coins aménagés pour jouer à tel jeu, espace sans aucun danger, aseptisé et rangé, avec uniquement des objets pour enfants...).

Date de publication : 15/02 22:21
_________________
Laquelle des deux échelles nous est la plus facilement accessible dans son entièreté : L'être ou le monde ?
_MD_TRANSFER_DESC _MD_TRANSFER



(1) 2 3 4 ... 545 »



XOOPS Official Website planet@planetanim.com - Mentions Légales